Accueil du site > Les Lyriades > Le Centre de la langue française d’Angers > Les dictionnaires de langue française > La vitrine des curieux > Dai Sijie, à propos de Balzac et la Petite Tailleuse chinoise

- Dai Sijie, à propos de Balzac et la Petite Tailleuse chinoise


Dai Sijie est un auteur francophone chinois né en 1954 dans la province du Fujian. En 1967, durant la révolution culturelle, ses parents médecins sont emprisonnés. Il est quant à lui envoyé en camp de rééducation jusqu’en 1974. A la mort de Mao, il entre à l’université pour étudier l’histoire et l’art. Grâce à une bourse, il part étudier le cinéma en France en 1984. Alors qu’il voulait rentrer en Chine tourner son film Chine, ma douleur, le gouvernement refuse à cause du caractère trop subversif du scénario. Dai Sijie décide alors de s’installer définitivement en France. Cinéaste, Dai Sijie a réalisé six films mais ce sont surtout ses deux premiers romans qui le font connaitre en France : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise et Le complexe de Di.
Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, d’inspiration autobiographique, retrace la vie de deux jeunes garçons envoyés en rééducation dans la montagne du Phœnix du ciel. Là-bas, vit la fille d’un tailleur, la plus belle fille qu’ils aient rencontrée mais qui n’a aucune instruction. Luo, l’ami du narrateur, fait alors la promesse de l’éduquer. Par la suite, la découverte d’une malle remplie de grands romans occidentaux interdits, du XIXe siècle, changera leurs destins à jamais.
A travers ce récit, Dai Sijie dénonce les conditions de vie durant la Révolution culturelle, la pauvreté des gens vivant à la campagne et les nombreux interdits de la société de l’époque. C’est aussi un roman d’amour et d’amitié qui retrace l’évolution des personnages, leurs quêtes et aspirations nées de la lecture.
Adeline Rochat


Suivre la vie du site Suivi des publications (RSS 2.0) | Plan du site | Espace privé