Accueil du site > Les Lyriades > Les conférences mensuelles, les Lyriades-Jeunesse, etc. > Les conférences des Lyriades > Saison 2010 - 2011 > - Conférence exceptionnelle du 26 janvier 2011 : Traduire, pour quelle (...)

- Conférence exceptionnelle du 26 janvier 2011 : Traduire, pour quelle restitution ?


À l’occasion de la représentation de la pièce Une femme à Berlin, avec Isabelle Carré, et du 23e festival de cinéma à Angers, Françoise Wuilmart, Directrice du Centre européen de traduction littéraire (CETL), traductrice du texte Une Femme à Berlin est invitée par le CDDP de Maine et Loire et les Lyriades de la langue française à intervenir dans le cadre d’un partenariat avec le NTA et le Festival Premiers Plans sur les problématiques de la traduction au théâtre et au cinéma.

Conférence le mercredi 26 janvier à 17h30 au théâtre Le Quai :

Traduire, pour quelle restitution ? L’exemple d’Une Femme à Berlin, journal intime d’une anonyme allemande.

L’empathie est souvent un atout majeur pour la qualité d’une traduction. Nous tenterons de définir ce concept et de préciser le rôle que joue la voix du texte, celle qui « parle » au traducteur, dans le processus de restitution.


Leçon de cinéma le vendredi 28 janvier à 10h30 au Centre des Congrès (salle GAN) :

Traduire au cinéma : doublage ou sous-titrage ?

L’être humain a des modes d’expression multiples. Et la parole n’en est pas nécessairement le vecteur prépondérant. Le doublage d’un film n’est-il pas la source d’un regrettable dédoublage cinématographique ? Mais comment laisser intacte la globalité expressive, et donc aussi le jeu de l’acteur et le message artistique ?



Suivre la vie du site Suivi des publications (RSS 2.0) | Plan du site | Espace privé