Accueil du site > Les Lyriades > Le Centre de la langue française d’Angers > Langues, littérature et culture des Pays de Loire > Publications > - Eros et liberté

- Eros et liberté


Trois essais de sociologie et d’histoire
Préface de Charles Dreyfus-Pechkoff

Temporalité d’un couple complémentaire et antinomique selon la kinesis d’Aristote, par Antigone MOUCHTOURIS
Cycles historiques d’Eros et formes sociales de la liberté, par Jacky REAULT
Eros à l’œuvre, par Joëlle DENIOT

Eros, instinct de vie sauvage et sublimé, habite la vie autant que l’histoire des civilisations. Figure du jaillissement et de la fulgurance, héros archétypal, mythique, plastique et philosophique, passeur entre le vouloir vivre et le devoir mourir, il transcende les disciplines aussi bien que les langues. Eros ailé devient Eleutheria, liberté et audace de la pensée. Loin des passions démocratiques de la Grèce ancienne, le monde contemporain est prisonnier de dérives individualistes, instinctuelles et marchandes, réduisant la liberté au simple vouloir jouir dont le versant plus sombre est le vouloir tuer. Eros et Eleutheria dialoguent dans ces trois essais singuliers qui rappellent, à travers divers savoirs sur l’expérience humaine et le libre cours d’une pensée jubilatoire, que l’homme doit pour son salut retourner aux sources de l’imaginaire, dont dépend l’avènement de l’excellence humaine.

Joëlle-Andrée Deniot est professeur de sociologie à l’université de Nantes. Elle est spécialisée en socio-anthropologie de l’esthétique, de l’image, des cultures populaires et de la chanson à laquelle est consacré son dernier ouvrage (Édith Piaf, la voix, le geste, l’icône, Le livre d’art, Paris, 2012). Elle est actuellement membre du laboratoire C3S de l’université de Franche Comté et présidente du Lestamp-Association.

Antigone Mouchtouris est professeur de sociologie à l’université de Lorraine. Elle est membre du laboratoire 2L2S. Responsable de l’équipe Culture, Savoir et Solidarité du laboratoire GEPECS Paris Descartes de 2010 à 2013, elle est spécialisée en sociologie de la culture et plus particulièrement en sociologie du public et de la réception. Ses préoccupations scientifiques sont axées autour de la dynamique sociale et de la temporalité.

Jacky Réault est agrégé d’Histoire. Directeur du transdisciplinaire GIRI CNRS (1989-1993), secrétaire du Lestamp, il est spécialiste des espaces-temps des mobilisations sociales, culturelles et politiques en France. D’abord contemporainiste, il relie, lors de sa retraite de maître de conférences de sociologie à l’Université de Nantes, sa formation d’helléniste au temps long braudélien des civilisations et du monde.



Suivre la vie du site Suivi des publications (RSS 2.0) | Plan du site | Espace privé